La symbolique des couleurs dans l’Art Égyptien

Dans l’Egypte Antique, la couleur possède à elle seule une signification précise ; indépendamment de l’esthétique, la couleur est pour les égyptiens un symbole à part entière. Ainsi la couleur attribuée à la peau des hommes (rouge brique) et à celle des femmes (ocre pale) permettait de distinguer les deux sexes.

Dans la notion de dualité égyptienne, on trouve de nombreuses oppositions, telle que celle entre le rouge et le blanc, expression de complétude et de perfection (comme la couronne d’Egypte, le Pschent, union de la couronne blanche de Haute Egypte, le hedjet et de la couronne rouge de Basse Egypte, le Decheret).

Horus, le pharaon mythique, couronné du Pschent, Papyrus d'Ani, Nouvel Empire, British Museum

Horus, le pharaon mythique, couronné du Pschent, Papyrus d’Ani, Nouvel Empire, British Museum

 

Le Blanc

La couleur blanche, ou hedj, est le symbole de la joie et du faste mais aussi de la pureté rituelle requise pour le culte et les objets sacrés; symbole de toute puissance terrestre et de sainteté.

Le Bleu

Le bleu, ou irtyu,peut être perçu comme une représentation de la sexualité entre les êtres humains.

Le Bleu clair

Le bleu clair est le symbole de l’air et du ciel. C’est également la couleur du Dieu Amon et du dieu Min, lorsque celui-ci est associé à Amon.

Amon

Amon

Le Bleu sombre

Le bleu sombre du lapis-lazuli est le symbole de la voûte céleste la nuit et des abysses.

Chambre funéraire de Séthi Ier, KV 17 Vallée des Rois

Chambre funéraire de Séthi Ier, KV 17 Vallée des Rois

Le Bleu turquoise

Le bleu turquoise quant à lui est le symbole de l’univers aquatique du Nil, d’où jaillit la vie.

Le Brun

Le brun est la couleur de peau des Égyptiens et des Égéens; les Nubiens et les Soudanais étaient représentés en noir.

On distingue l’homme de la femme par des teintes de peau différentes également, brun-rouge et ocre-pâle.

cccccccccccccc

Le Jaune

La couleur jaune, ou khenet, est le symbole de l’or, du soleil à son zénith, de l’immortalité. C’est la couleur des Dieux. C’est une couleur sacrée pour les égyptiens.

Nouvelle image bitmap1

Le Noir

Le noir n’a pas une connotation négative dans l’Egypte Antique. Si elle est bien la couleur de la nuit et du royaume des morts, elle est surtout la couleur de la renaissance et de la fertilité. Le noir, couleur du limon fertile apporté par le crue du Nil, est en effet fortement lié à la symbolique de la renaissance. Les divinités liées aux mythes de la mort et de la renaissance, comme Osiris et Anubis, sont souvent représentés avec la peau noire. De même, celles liées aux mythes de la fertilité, comme Osiris ou Ptah, sont représenté soit avec la peau noire soit verte (couleur de la fertilité également). Le noir est également la couleur des taureaux sacrés Apis et Mnévis.

Osiris sous la protection d'Anubis et Horus.

Osiris sous la protection d’Anubis et Horus.

Le Rouge

La couleur rouge, ou decher, est le symbole de la violence, du désert, du feu, du sang et de la mort mais aussi de la victoire. C’est notamment la couleur du Dieu Seth, le destructeur.

Le Vert

La couleur verte, ou ouadj, symbolise évidemment la végétation mais aussi la jeunesse, la bonne santé, la régénération. Elle partage aussi une partie de la symbolique de la couleur noire, certains Dieux comme Osiris étant ainsi représentés soit en noir soit en vert. Le dieu Ptah et la déesse Maât pouvaient également être représentés en vert.

Osiris assis sur son trône. Livre des Morts de Padiamonet. XXIIe dynastie

Osiris assis sur son trône. Livre des Morts de Padiamonet. XXIIe dynastie

Osiris debout entouré par deux nébrides. Tombe de Sennedjem. XIXe dynastie.

Osiris debout entouré par deux nébrides. Tombe de Sennedjem. XIXe dynastie.

 

 

Laisser un commentaire

Road2019 |
Etre enfant a Rome |
Les Rois Lapins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ajt2019
| Papyrus & Planisphères
| Etxart